Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale et de la Recherche publique

Bienvenue au
Ancien site Sgen-CFDT du Tarn et Garonne (82)

  • Accueil
  • >> Revendic’
    action
  • 2 octobre 2009

    une base de départ nettement insuffisante,les négociations qui s’ouvrent doivent produire des résultats

    Au cours du comité technique paritaire ministériel qui s’est tenu ce jour, le ministre de l’Éducation nationale a proposé la mise en place d’un nouveau « pacte de carrière » basé sur la dynamisation des ressources humaines et une nouvelle politique de rémunération. Il a également annoncé l’ouverture de négociations sur ces points. Si cette démarche est positive, le Sgen-CFDT ne peut que regretter la faiblesse des propositions énoncées par le Ministre.

    L’ augmentation de 100 euros par mois pour les enseignants-débutants ne permet pas de compenser l’allongement d’une année d’études. L’essentiel des propositions pour les autres personnels passera par le mérite, l’implication personnelle, bien en-deçà de la reconnaissance collective attendue.

    L’annonce de la mise en place effective du DIF (droit individuel à la formation) est positive, les conditions de sa mise en œuvre devront permettre à tous d’en bénéficier. L’aveu, par le Ministre lui-même, de la faiblesse de la prise en compte des questions de santé au travail devra déboucher sur la mise en place de CHSCT dans les établissements de plus de 50 salariés comme le demande la CFDT.

    L’état d’esprit du Ministre, au-delà des contraintes budgétaires, semble être au dialogue social. Le Sgen-CFDT espère que les négociations qui s’ouvrent permettront d’en apporter la preuve concrète.

    Paris, le 1er octobre 2009