Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale et de la Recherche publique

Bienvenue au
Ancien site Sgen-CFDT du Tarn et Garonne (82)

  • Accueil
  • >> Réflexions
  • 9 juin 2011

    Renforcer la place des femmes

    dans l’emploi

    L’inspection générale des affaires sociales a remis aujourd’hui à Roselyne Bachelot un rapport sur l’accès des femmes et des hommes aux responsabilités professionnelles et familiales dans le monde du travail. La question du congé parentale y est notamment abordée.

    Depuis plusieurs années, la CFDT demande un congé parental d’éducation plus court, mieux rémunéré, fractionnable et partagé entre les parents avec une partie non-transférable de l’un à l’autre pour inciter les hommes à prendre leur part.

    Ce congé répond à la demande des salariés, qui aspirent à une meilleure répartition des tâches familiales, et des jeunes pères qui souhaitent plus s’impliquer dans l’éducation des enfants.

    L’incitation des pères à prendre leur part dans l’éducation des enfants ne doit pas se faire au détriment du droit des femmes au congé maternité qui répond à un besoin physiologique. Il faut aussi tenir compte des évolutions de la structure familiale (familles monoparentales...).

    Au-delà du congé paternité, la CFDT retrouve dans ce rapport des sujets qui lui semblent primordiaux : temps partiel et organisation du travail, en particulier.

    Incontournables aujourd’hui, ces thèmes trouveront leur place dans la négociation sur la qualité de vie au travail qui aura lieu à l’automne. Dans le même temps, des concertations sérieuses devront s’ouvrir avec les pouvoirs publics qui portent leur part de responsabilité dans ces choix de société.