Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale et de la Recherche publique

Bienvenue au
Ancien site Sgen-CFDT du Tarn et Garonne (82)

  • Accueil
  • >> Métiers
  • 20 octobre 2011

    Ordre du jour et déclaration liminaire

    Ordre du jour
    -  Bilan de rentrée 2011
    -  Bilan du mouvement des personnels
    -  Bilan de de la dotation AVS1-AED Médiateurs et contrats aidés
    -  Évolution de l’indemnitaire des personnels administratifs

    Déclaration liminaire

    Monsieur le Recteur,

    La réunion de cette instance aujourd’hui a pour les représentants des personnels que nous sommes un goût amer, pour de multiples raisons. D’abord, nous ne pouvons pas oublier le geste terrible d’une de nos collègues du lycée Jean Moulin de Béziers, qui illustre de manière tragique la souffrance au travail que peuvent ressentir les personnels les plus fragiles de notre institution. Ensuite, à quelques semaines de l’examen du budget de la nation, les annonces de 16 000 suppressions de postes pour septembre 2012 alors que l’ensemble des établissements du 1er et du second degré accueilleront près de 60 000 supplémentaires nous font froid dans le dos. Malheureusement, le « tableau de chasse » de notre gouvernement depuis 4 ans est édifiant : (54 000 postes de moins, dont 3500 postes de Rased, démantèlement de la formation des maitres, formation continue fortement réduite, réduction drastique du budget pour la formation ASH, assèchement des moyens pour les Formations d’Initiatives Locales)..... Comment peut-on encore entendre les propos de notre ministre qui parle de priorité à la qualité ? Enfin, puisque nous sommes à la veille de la clôture du scrutin des élections professionnelles, nous regrettons fortement les multiples dysfonctionnements qui n’ont pas incité les collègues à voter tant parfois les étapes étaient complexes. Nous avions au Sgen CFDT demandé le « découplage » des élections des CT de celles des CAP pour alléger le travail de tous les services, et rendre plus lisible ces élections, nous regrettons aujourd’hui de ne pas avoir été suivis, et, tout en comprenant les difficultés qu’il y a eu pour les services du rectorat d’établir des listes électorales fiables, nous déplorons que trop de personnels, en particulier les contractuels n’aient pas reçu leur notice de vote, en temps utile.

    Nous vous posons donc les mêmes questions que l’année dernière : Où sont les nouveaux gisements d’économie d’emploi dans notre académie ? La piste de la mise au travail à temps complet des stagiaires du premier et du second degré, les transformant en « galériens » de l’éducation nationale ayant été épuisée par la « réforme » catastrophique de la formation, que vous reste-t-il ? Achever la disparition des RASED en remettant tous les personnels en charge de classe ? Sabrer définitivement les plans de formation continue ? Diminuer encore les postes dans les services administratifs déjà fragilisés dans bien des établissements par la fin des contrats aidés ? Remplir toutes les classes de collèges à 30 et de lycées à 36, tout en demandant aux enseignants de plus en plus d’individualisation dans la prise en charge des élèves ? Reconvertir sans moyens et à tour de bras les professeurs des filières STI, dont la réforme de la filière technologique diminue de manière notable les volumes horaires ? Passer les AVS-co de 80% à 50% de temps de travail ? Continuer à nommer des personnels administratifs sur des ½ postes distants qui les obligent à engloutir une bonne partie de leur paye en déplacement et en frais de garde des enfants ? Fusionner et mutualiser sans aucun accompagnement des personnels ?

    Ce CTPA est celui du bilan de la rentrée 2011, qui, de votre point de vue et de celui de notre ministre était techniquement réussie, mais à deux jours des vacances de Toussaint, quand on regarde l’importance des difficultés concernant le remplacement, la difficulté à obtenir des formations d’initiative locale, le temps et l’énergie supplémentaire pour appliquer les nouveaux textes et dispositifs (circulaire absentéisme, nouvelles procédures disciplinaires, dispositif SDO, mise en œuvre du tutorat ......), le poids toujours plus lourd du nombre des élèves à gérer dans les classes, le Sgen CFDT affirme que cette nouvelle année scolaire n’a amélioré les conditions de travail ni des élèves, ni des personnels . La fatigue des personnels dans les services et les établissements scolaires continue d’augmenter, et les arrêts maladies qui ne cessent d’augmenter dans l’académie d’après le document sur les remplacements, en sont de notre point de vue un signe fort.

    Aujourd’hui, Monsieur le Recteur, la lassitude est grande dans les établissements comme dans les services, et ce n’est pas un état d’esprit qui permettra longtemps de continuer à améliorer les performances de notre académie.