Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale et de la Recherche publique

Bienvenue au
Ancien site Sgen-CFDT du Tarn et Garonne (82)

  • Accueil
  • >> Métiers
  • 16 décembre 2007

    Le Sgen-CFDT a dénoncé le contenu de la note de service de rentrée 2008 dans l’enseignement technique agricole, imposée sans concertation. Les mesures préconisées auront de graves conséquences pour l’appareil public de formation professionnelle agricole. Les effets s’en font déjà sentir dans les régions qui préparent la rentrée 2008 :
    -  Fermetures injustifiées de classes qui n’ont pas de problèmes d’effectif
    -  Regroupements de filières sans justification pédagogique
    -  Suppressions d’options et enseignements facultatifs
    -  Diminution d’heures dans certaines disciplines en contradiction avec les obligations figurant dans les référentiels de formation
    -  Fermetures possibles d’établissements

    Ces mesures ont pour objectif d’organiser, conformément à la demande du gouvernement, une baisse annuelle de 3% des moyens en personnels, soit la réduction de 15 % sur cinq ans. Dès la rentrée 2008, 300 postes d’enseignants du public disparaîtront et en cinq ans, ce seront au moins 1 200 postes d’enseignants supprimés.

    En conséquence le Sgen-CFDT demande au ministère de l’Agriculture et de la Pêche et à sa direction générale de l’enseignement et de la recherche d’ajourner la note de service préparant la rentrée 2008 et d’ouvrir des négociations. La notion d’équité entre les différentes familles de l’enseignement agricole dans les efforts demandés sera au cœur de ces négociations.

    Le Sgen-CFDT mobilisera son réseau militant pour maintenir en alerte les parents d’élèves sur la dégradation des conditions de fonctionnement des établissements publics, et pour entamer des actions afin de faire pression auprès des services régionaux de la formation et du développement.

    Paris, le 10 décembre 2007