Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale et de la Recherche publique

Bienvenue au
Ancien site Sgen-CFDT du Tarn et Garonne (82)

  • Accueil
  • >> Revendic’
    action
  • 10 janvier 2008

    Tous les pédagogues vous le diront, un mauvais système d’évaluation concourt à l’échec ! Il est temps de venir en aide à nos ministres soumis à une procédure d’évaluation infantilisante, sans intérêt pour la progression du système, dangereuse par son côté réducteur, et qui vide de sons sens l’action publique.

    Une batterie de critères hétérogènes, décidés en catimini, et mettant l’accent sur des éléments contestables de la politique engagée comme l’augmentation du nombre d’heures supplémentaires... S’agit-il encore une fois « d’amuser la galerie » en mettant en scène une parodie d’évaluation, ou bien est-ce la conception de l’État qui est remise en cause ?

    Car enfin, c’est bien le Parlement qui s’est donné avec la LOLF de nouveaux outils, à améliorer d’ailleurs, qui est chargé d’évaluer des ministres et c’est bien les citoyens en exerçant leur droit de vote qui mettront « la note » finale au gouvernement.

    En attendant, le Sgen-CFDT est prêt à mettre toutes ses compétences pédagogiques au service du gouvernement pour bâtir une véritable évaluation qualitative et formative, propre par exemple à développer chez nos ministres la capacité à mener le dialogue social.

    Paris, le 9 janvier 2008


    Charles Hadji, pédagogue, spécialiste de l’évaluation revient dans Le Monde sur la “ notation ” des ministres et ce qu’il appelle la “ folie de palmarès ”.