Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale et de la Recherche publique

Bienvenue au
Ancien site Sgen-CFDT du Tarn et Garonne (82)

  • Accueil
  • >> Métiers
  • 4 février 2008

    Le ministre a décidé seul :
    -  la suppression du samedi,
    -  24 heures pour les élèves,
    -  24 heures de classe pour les enseignants, la 27ème heure reste dédiée à la concertation et 2 heures sont à réaffecter sur l’aide aux élèves en difficulté.

    Les discussions ouvertes portaient seulement sur la réaffectation des 2 heures.

    Le Sgen-CFDT a défendu :

    -  que les élèves concernés soient ceux "rencontrant des difficultés d’apprentissage" (ponctuelles ou durables) pour compléter l’action des RASED et surtout pas la remplacer.
    -  que les modalités et contenus de l’action soient décidés par les équipes,
    -  que le dispositif soit évolutif à l’initiative des équipes,
    -  que le dispositif s’applique aussi en maternelle.

    A ce jour, le texte donne des assurances sur ces points que le Sgen-CFDT apprécie positivement.

    Mais aucun texte ne donne jamais de garanties définitives et une circulaire unilatérale bien moins qu’un accord signé.

    Vigilance et action syndicales restent toujours nécessaires.

    Pour les 2 heures réaffectées, plutôt qu’une répartition nationale impérative, le Sgen-CFDT propose que ce soient les équipes qui répartissent le temps entre intervention devant les élèves et les tâches d’organisation correspondantes.

    Pour le Sgen-CFDT, confier la maîtrise du dispositif aux collègues est essentiel parce que c’est à la fois la condition première de son utilité et la reconnaissance de leurs compétences.


    Rythmes : un débat occulté plus de détails ici

    Relire les articles depuis le début des négos