Logo

Syndicat général de l'Éducation nationale et de la Recherche publique

Bienvenue au
Ancien site Sgen-CFDT du Tarn et Garonne (82)

  • Accueil
  • >> Revendic’
    action
  • 6 décembre 2008

    Les associations complémentaires de l’école sont en danger

    Huit associations complémentaires de l’enseignement public lancent une pétition contre "la suppression de 25% du financement" de leurs actions appelant Xavier Darcos "à revenir sans délai sur ses décisions, afin que l’accès à l’éducation, aux pratiques sportives, aux loisirs, à la culture, à la citoyenneté et à l’éducation tout au long de la vie reste une réalité pour tous sur tous les territoires".

    http://www.pourleducation.org/

    Le Sgen-CFDT est signataire de cette pétition

    le point sur la situation de ces associations : Le ministère de l’Education nationale a décidé unilatéralement de retirer 25 % des subventions allouées pour 2008. D’autre part pour plusieurs de ces associations, les “mis à dispositions” (des enseignants payés par le ministère pour travailler dans ces structures) ont déjà été supprimés et remplacés par des détachés (payés par les associations). Ce sont non seulement ces subventions qui sont menacées mais les détachements eux-mêmes puisque le ministre a déclaré vouloir “les ramener au bercail”.

    L’existence même des associations complémentaires est menacée. Les huit principales associations éducatives complémentaires de l’enseignement public, (Ligue de l’enseignement, Jeunesse au plein Air, Eclaireurs et éclaireuses de France, la fédération des Aroeven (vacances, loisirs), les Francas, les EGPEP (pupilles de l’enseignement public), Office central de coopération à l’école et les Centres d’entraînement aux méthodes d’éducation actives (Cemea).qui protestent contre les coupes budgétaires ont été reçues ensemble jeudi au cabinet du ministre. "Le 15 janvier au plus tard, nous saurons quelles seront les modalités et la hauteur des financements pour 2009", a affirmé M. Roirant (secrétaire général de la Ligue de l’Enseignement) à l’issue de la rencontre. "Le dialogue est renoué, mais on attend janvier pour juger sur pièce", a-t-il dit.

    Mais il n’y a pas que ces « grosses » associations qui sont victimes de ces mesures. Libération donne la parole à Thibaud Renaudin qui est le directeur de l’Afev (l’Association de la fondation étudiante pour la ville), spécialisée dans l’accompagnement éducatif des jeunes de milieux défavorisés. Pour lui, les coupes claires du ministère sont avant tout un coup dur pour les quartiers difficiles.« On craint de devoir arrêter nos activités dans le Nord-Pas-de-Calais. Avec la baisse d’un quart de nos subventions en 2008, ajoutée à l’incertitude pour 2009, nous ne pouvons plus nous permettre des activités locales trop déficitaires ».

    On peut aussi évoquer le sort d’une petite association bien connue : le CRAP-Cahiers Pédagogiques. L’association a vu sa subvention diminuée de moitié en deux ans et va perdre ses MàD à la rentrée scolaire prochaine. Les incertitudes sont grandes sur le financement des détachés et là aussi on peut dire sans catastrophisme que c’est l’existence même de cette association et de la revue qui est remise en cause ici.

    As-tu fait tes devoirs ? Le dossier de décembre 2008 des Cahiers pédagogiques s’efforce de faire le point sur ce thème si important de la vie scolaire... et familiale. Avec des réflexions, des témoignages, des avis pour ou contre, et des outils pratiques à usage des enseignants, mais aussi en fin de compte des parents. Des articles en libre accès ici

    A lire aussi un dossier de l’IA de Lille ici


    L’Education est notre avenir :

    Le gouvernement ne veut pas l’entendre ?

    Faisons masse pour crier !

    -  L’Education, ça ne se fait pas dans la division et l’opposition,
    -  L’Education, ça se fait dans le dialogue,
    -  L’Education, ça se fait avec des moyens suffisants,
    -  L’Education, ça se fait aussi avec les associations,
    -  L’Education, c’est construire en sachant où l’on va pour la réussite des jeunes, où l’on va pour notre société,

    Ne rajoutons pas à la crise celle de l’Education : investissons pour elle ! L’Education est notre avenir ! http://www.uneecole-votreavenir.org

    Le mercredi 10 décembre, dans toutes les villes de France, enseignants, personnels, parents, étudiants, lycéens, militants associatifs, citoyens amis de l’Ecole publique, Rassemblement à 15h devant la préfecture de Montauban.